PROFITEZ DE 10% DE REMISE AVEC LE CODE : PRINTEMPS10 🌷

2 BIJOUX ACHETÉS = 3ÈME OFFERT JUSQU'AU 31 MAI

LIVRAISON STANDARD OFFERTE | EXPÉDITION 24/48H 🎁

La signification de la croix templier
19-02-2024

La signification de la croix templier

8 minutes de lecture

Aussi connue sous le nom de croix pattée, la croix templier est un symbole emblématique de l’histoire médiévale européenne. Adoptée par l’ordre des templiers (milice catholique romaine du XIIe siècle), cette croix avait pour mission de protéger les pèlerins qui se rendent en terre sainte. Avec le temps, cette croix s’est transformée en un emblème de foi, de loyauté et de protection contre les ennemis de la chrétienté. Quelles sont les origines des templiers ? Quelle est la signification de la croix des templiers ? Dans ce contenu, l’équipe Croix précieuse vous donne une idée de tout ce que vous pouvez savoir sur la croix des templiers.

Quelles sont les origines des templiers  ?

Si vous voulez mieux connaitre la croix templiers, vous devez nécessairement avoir une idée de ses origines. En effet, parmi les différentes origines des templiers, on peut noter :

Les croisés

Les croisades sont une série d’expéditions militaires qui a été lancée par les chrétiens européens au Moyen Âge. Ces dernières visent à reconquérir la terre sainte des mains des musulmans. Elles ont débuté en 1096 et se sont étendues jusqu’au 13e siècle. La première croisade a été déclenchée en 1096 après l’appel du pape Urbain II à la guerre sainte. Cette dernière avait pour objectif de récupérer Jérusalem et les lieux saints de la chrétienté. C’est durant cette première croisade qu’il y a eu la participation de nombreux chevaliers.

Les croisades suivantes ont été lancées pour maintenir le contrôle chrétien de la terre sainte. Toutefois, elles ont rencontré moins de succès que la première. Bien que les croisés aient établi avec plusieurs États dans la région, les territoires étaient constamment menacés par les musulmans locaux. Les conséquences des croisades ont eu un impact significatif sur l’histoire de l’Europe et du Moyen-Orient. Elles ont influencé la politique, la religion et la culture pendant des siècles.

La marque de Caïn

Au début, l’habit immaculé des templiers était dépourvu de l’emblématique croix pattée. La croix a été ajoutée en 1147 par le pape Eugène III. La croix du temple, communément appelée croix des templiers reste le symbole distinctif des chevaliers du temple jusqu’à nos jours. On raconte que cette croix tire son origine de la marque de Caïn, vieille de plus de 5 000 ans. Elle est considérée comme une protection divine accordée à Caïn.

La renommée des templiers et de leur symbole a résisté aux épreuves du temps. De nos jours, la croix pattée des templiers demeure présente sur divers supports comme les vêtements, les tableaux, et les bijoux contemporains. Si vous êtes passionné par les bijoux symboliques, notre site offre une collection de bijoux chrétien inspirés de la croix des templiers. Ces pièces uniques sont prêtes à être découvertes et adoptées par les amateurs de symboles chargés d’histoire.

La milice des compagnons du christ

La milice des compagnons du christ s’est érigée en tant qu’ordre religieux militaire en Italie au XIIe siècle. Elle est perçue comme un précurseur des ordres militaires renommés. Dans cette milice qui a émergé à la suite de la première croisade, on trouve :

  • Les templiers ;
  • Les hospitaliers ;
  • Les teutoniques.

Comme nous l’avions notifié un peu plus haut, la croisade avait inspiré de nombreux Européens à se rendre en terre sainte pour combattre les musulmans. Les membres de la milice ont prêté serment de vivre dans la pauvreté et de consacrer leur existence à la défense de la foi chrétienne.

La popularité de la milice a rapidement grandi en Italie, où elle a bénéficié de nombreux dons en terres et en biens. Engagés dans diverses campagnes militaires en Europe et au Moyen-Orient, les membres ont vu leur influence décliner au fil du temps. Au XIVe siècle, l’ordre a été dissous et ses membres ont été intégrés à d’autres ordres militaires comme les hospitaliers et les teutoniques. Par ailleurs, bien que moins connue que les templiers, la milice des pauvres compagnons du christ a joué un rôle significatif dans l’histoire des ordres militaires au Moyen Âge. Elle a témoigné de son engagement envers la foi chrétienne et de sa participation aux grandes campagnes de défense.

Les chevaliers des templiers

Les templiers ont émergé au XIIe siècle dans le contexte des croisades. Ils ont vu le jour pour protéger Jérusalem et ses environs qui sont souvent exposés aux attaques de groupes musulmans. Fondé en 1119 par un groupe de chevaliers français dirigé par Hugues de Payns, l’ordre a ultérieurement été rebaptisé : les chevaliers du temple ou les templiers. Leur mission était de :

  • Garantir la sécurité des pèlerins chrétiens en terre sainte ;
  • Défendre les intérêts de l’Église catholique ;
  • Participer à diverses campagnes militaires.

Leur notoriété et leur puissance ont augmenté grâce à des dons de terres, d’argent et d’autres biens provenant de nobles et de rois européens. Ces ressources ont consolidé leur capacité à participer à diverses campagnes militaires en Europe et au Moyen-Orient.

Au fil du temps, les templiers ont acquis une richesse considérable. Ils sont devenus un ordre militaire puissant. Cependant, des tensions sont apparues entre l’ordre et certains dirigeants européens comme le roi de France Philippe Le Bel. Ces tensions ont atteint leur apogée avec l’arrestation simultanée des Templiers en 1307. L’ordre des Templiers a été ensuite dissous et ses membres ont fait face à des accusations variées comme l’hérésie et la sodomie. Par exemple, le grand maître de l’ordre (Jacques de Molay) a été brûlé sur le bûcher en 1314. Les biens des templiers ont été confisqués et certains des membres ont été transférés à d’autres ordres tels que les hospitaliers et d’autres aux pouvoirs royaux.

 

Par ailleurs, bien que leur dissolution ait mis fin à l’ordre des templiers, leur symbolisme a perduré dans l’histoire. Les accusations controversées d’hérésie et de pratiques mystiques, notamment liées au Baphomet ont donné naissance à des légendes et à une aura mystique autour des templiers. Leur histoire continue de fasciner et de susciter l’intérêt dans le domaine de l’histoire médiévale, de l’occultisme et du symbolisme. Cela a contribué à façonner la perception collective des ordres militaires au cours des siècles.

Quelle est la signification de la croix rouge des templiers ?

L’histoire du christianisme est étroitement liée à l’utilisation de la croix (une symbolique qui s’est manifestée de diverses manières au fil du temps). En effet, bien avant l’époque des croisades, plusieurs étaient ceux qui disaient que les croix apparaissant miraculeusement sur les vêtements de personnes réputées dignes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle lors des croisades, les armées en quête de distinction visuelle ont adopté les croix comme un signe d’identification

 

Selon les écrits de l’abbé Guibert dans son Histoire de Jérusalem, le pape Urbain II aurait institué ce signe comme un indicateur de distinction militaire et un symbole destiné à insuffler du courage aux chevaliers chrétiens engagés pour la cause divine. Ce décret ordonnait que la figure de la croixsoit découpée dans n’importe quel matériau, puis cousue sur les tuniques et les manteaux des membres de l’expédition. Cette mesure visait à identifier les croisés et à renforcer leur détermination.

En 1128, le pape Honorius II accorde aux chevaliers de l’ordre militaire le privilège d’utiliser des manteaux blancs sans l’ajout d’une croix afin de symboliser l’innocence. Il faut attendre le pontificat d’Eugène III (1145-1153) pour que l’obligation d’arborer des croix rouges soit instaurée pour symboliser le martyre. Au fil du temps, cette croix rouge acquiert une signification plus profonde. Elle est devenue indissociable de l’identité même de l’ordre des templiers.

Fiers de leur organisation et de leur uniforme distinctif, les templiers attribuaient une valeur sacrée à leur bannière ornée de la croix rouge. Une garde de dix soldats était toujours postée près de leur étendard templier. Déployée avant les batailles, cette bannière inspirait la peur à leurs ennemis puisqu’elle symbolisait la détermination inébranlable des templiers. Ils se retiraient du champ de bataille uniquement lorsque leur emblème croisé flottait toujours au-dessus d’eux. En résumé, l’histoire des templiers et leurs exploits militaires ont profondément marqué cette période médiévale. La croix rouge a évolué pour devenir un symbole puissant. Elle reflète l’identité et la mission des templiers.

Que signifie la croix templier dans le christianisme ?

D’un point de vue chrétien, la croix représente un symbole significatif de la souffrance et de la mort de Jésus. En effet, les templiers se sont approprié ce symbole dans leur quête de sens et d’identification. En explorant le signe de la croix en dehors du contexte chrétien, vous découvrez des faits historiques qui témoignent de son utilisation dans certains anciens alphabets, dont l’alphabet hébreu. Dans cet alphabet, la croix était associée à la lettre « tav » qui est la plus complexe et la dernière de l’alphabet. Cette dernière symbolise l’achèvement. Cette lettre pouvait signifier la fin de toutes les choses combinées.

Lorsque l’on plonge plus profondément dans la signification symbolique de la lettre tav, elle est composée de deux parties distinctes : daleth et nun qui représentent Din et Dan, soit le jugement. Ainsi, on peut conclure que le signe de la croix évoque un jugement inévitable après la mort. Cette interprétation suggère que la croix symbolise la conclusion d’un cycle associée à un jugement divin.

Cependant, les Templiers ont attribué à la croix, une signification particulière en lien avec leur mission. L’ordre des templiers a une histoire parsemée de rituels et de symboles mystiques. Dès lors, ils peuvent interpréter la croix comme un rappel constant de leur engagement envers la foi chrétienne et la protection des lieux saints. Par ailleurs, l’évolution de la croix dans l’iconographie des templiers a pu jouer un rôle central dans leur identité. Outre son lien historique avec le christianisme, la croix rouge des templiers est devenue le symbole visuel représentatif de l’ordre lui-même.

Elle a transcendé sa signification originelle pour devenir un emblème de l’ordre, porteur de valeurs, de dévotion et de mysticisme. Alors, la croix des templiers a contribué à forger une identité singulière au sein de l’ordre.

 

Que savoir sur la croix et la couronne chez les templiers ?

L’emblème distinctif de l’ordre des templiers est constitué de la croix et de la couronne. Ces derniers demeurent une association constante au sein de cette institution. En effet, au-delà des frontières de la franc-maçonnerie, la croix et la couronne forment une liaison symbolique. L’interprétation de ce symbole est souvent assimilée à une allusion à la récompense céleste réservée à ceux qui vivent leur vie conformément aux préceptes chrétiens. La couronne quant à elle, incarne le concept que la fin n’est pas conclusive. Elle signifie que nous demeurons constamment prêts et dotés de la force nécessaire pour surmonter les obstacles.

Le symbole de la croix conjuguée à la couronne est régulièrement accompagné de la devise templière bien connue : « In Hoc Signo Vinces ». Cette locution latine, traduite en français signifie : « Par ce signe, tu vas conquérir ». Elle reflète la volonté de triomphe et de conquête des templiers, étroitement alignée sur leur engagement envers l’Église catholique. D’ailleurs, l’église a toujours apporté son soutien à l’ordre du temple afin de :

  • Favoriser une croissance rapide et substantielle de l’ordre à travers toute l’Europe ;
  • Aider les rois en proie à des difficultés financières ;
  • Assurer l’avant-garde et l’arrière-garde de l’armée.

 

Par ailleurs, le motif de la croix et de la couronne qui perdure depuis longtemps est également utilisé par la première église du christ (Scientiste) avec une protection légale en tant que marque. Cependant, sachez que la combinaison de la croix et de la couronne n’est pas exclusive à la science chrétienne. Elle a été employée par diverses églises chrétiennes, tant protestantes que catholiques. Par exemple, il est rapporté que la croix et la couronne figuraient sur la couverture du livre de règles de l’église congrégationaliste de Concord dans le New Hampshire.

La Couronne et la Croix constituent aussi un symbole distinctif au sein de l’ordre maçonnique du rite d’York qui sert de logo aux templiers. En général, la croix et la couronne demeurent des symboles populaires au sein du christianisme. Elles soulignent que les templiers sont profondément enracinés dans les principes et le symbolisme chrétiens. L’association de ces deux symboles crée une signification unique qui représente les récompenses célestes qui attendent les croyants fidèles après les épreuves et les tribulations de la vie terrestre. Certains experts perçoivent la couronne et la croix comme la vie, le ministère, la gloire et le message de Jésus-Christ.

Pour une analyse plus profonde sur la question, nous vous invitons à lire cet article 


Soyez au courant