LIVRAISON STANDARD OFFERTE | EXPÉDITION 24/48H 🎁

2 BIJOUX ACHETÉS = 3ÈME OFFERT ✨

PROFITEZ DE 10% DE REMISE AVEC LE CODE : SOLEIL10 ✝️

Comment choisir son chapelet ?
05-06-2024

Comment choisir son chapelet ?

8 minutes de lecture

Placé au centre de la vie chrétienne catholique, le chapelet catholique est à la fois une arme spirituelle contre les démons et un objet de piété et de dévotion. Quel que soit son coût, il reste un objet précieux pour la foi chrétienne. Mais le plus important, c’est de bien choisir son chapelet. Comment être sûr d’avoir choisi le bon chapelet ? Suivez-nous et découvrez l’essentiel à savoir pour faire le meilleur choix.

Pourquoi utiliser un chapelet ?

Initiée à Trèves par Saint Dominique de Prusse, fondateur de l’ordre des frères prêcheurs, la pratique de la prière du chapelet est recommandée par tous les papes. Prier le chapelet changera votre façon de prier les prières catholiques. Rappelez-vous que dans sa lettre apostolique, Saint Jean Paul II encourageait les chrétiens à s’abandonner aux grâces de la prière du chapelet pour son caractère purement christologique.

En effet, récité seul, en famille ou en communauté, le chapelet aide à intérioriser la vie du Jésus Christ, et à pénétrer les saints mystères de la vie, de la mort et de la résurrection du sauveur. Chaque perle correspond à une prière et conduit le fidèle dans les mystères de la foi chrétienne. Par ailleurs, le Psautier de la Vierge devenu « chapelet » apparaît comme un bouquet de roses offert à la vierge Marie, mère de Dieu comme un signe d’honneur.

La prière du rosaire fortifie la foi, parce qu’elle révèle l’amour de Dieu tout-puissant. Elle rapproche du seigneur Jésus-Christ et de la Sainte Vierge Marie. Dans un sanctuaire ou ailleurs, elle aide à obtenir le pardon divin, les grâces, les bénédictions, la divine miséricorde, la guérison et autre faveur de Dieu.

Pendant la récitation du rosaire, nous pouvons confier des intentions de prières à la Sainte-Marie qui défait les nœuds. La mère de Jésus intercède pour nous auprès de Dieu et pour les âmes du purgatoire afin qu’elles échappent à l’enfer.

Quiconque prie le chapelet avec persévérance et dévotion en récolte les fruits dans sa vie spirituelle. Il développe la charité, l’humilité, la sainteté, la consécration, etc. Il ne fléchit plus face aux péchés et aux tentations.

Quels sont les critères à considérer pour choisir un chapelet ?

Vous avez envie d’acheter un bon chapelet qui vous aidera à prier le ciel, à prier le Saint-Père et à maintenir votre dévotion mariale ? Vous voulez une vraie arme spirituelle pour vaincre Satan et vous rapprocher du Fils de Dieu crucifié, déposé au tombeau et ressuscité par l’Esprit saint ? Voici comment faire votre choix.

L’esthétique du chapelet

Votre chapelet doit vous plaire et correspondre à votre personne. Sa présentation doit correspondre à vos exigences. Vous aimez la sobriété ou les designs saisissants ? Sachez que plusieurs éléments contribuent à former l’esthétique de votre chapelet. Dans un premier temps, il y a la forme et le style de la croix, le type de la médaille qui représente souvent la Vierge Marie, mère de Jésus Christ. Dans d’autres cas, vous verrez des médailles qui sont la représentation de divers saints.

L’ergonomie et la fonctionnalité

La facilité d’utilisation d’un chapelet ne doit pas être négligée lors de l’achat. En effet, vous devez égrener le chapelet pendant de longues minutes. Pour cela, plusieurs petits détails peuvent compromettre la facilité d’utilisation de votre objet de dévotion et ainsi compromettre la qualité de votre dévotion.

Il s’agit par exemple de l’espacement entre les grains, du poids global du chapelet, de la taille des grains, et de quelques autres caractéristiques qui peuvent influencer le maniement du chapelet. Il devra s’adapter à la taille de la main de l’utilisateur et à sa dextérité. Dans tous les cas, un bon chapelet doit permettre un geste fluide.

Un chapelet ou un dizainier : que choisir ?

La première question à se poser est de savoir si vous préférez un chapelet catholique ou tout simplement un dizainier. Mais qu’est-ce qui différencie l’un de l’autre ? Le dizainier est plus facile à tenir. On en trouve même qui ont une forme en anneau et peuvent être portés autour d’un doigt, pour une utilisation en tout lieu.

Pour ce qui est du chapelet catholique traditionnel, il est plus volumineux. Il peut être accroché au rétroviseur par exemple. Il peut aussi tenir parfaitement à l’intérieur de la paume de la main pour ceux qui aiment la discrétion. Il permet toutefois de faire les cinq dizaines plus aisément. Tout dépendra de vos besoins. S’il le faut, offrez-vous les deux variantes pour adapter votre vie de prière à toutes les situations.

Un chapelet à corde ou un chapelet à chaîne : que choisir ?

Ici aussi, tout dépend des besoins. Les chapelets dotés d’une chaînette sont beaucoup plus esthétiques que les chapelets à corde. Par contre, elles ne sont pas aussi résistantes que les modèles à corde. Avec les modèles à chaîne, les maillons peuvent, sous l’effet de l’usure, se rompre ou se désolidariser. Avec une corde, les chapelets résistent mieux aux intempéries et à un usage intense. Par contre, avec un modèle à chaînette, vous avez un accessoire plus beau et plus élégant.

Quel matériau ?

Les chapelets sont fabriqués à partir de divers matériaux. Sur le marché, on trouve des modèles fabriqués en bois, en plastique, en résine, en or, en argent, en pierre, etc. Lequel vous conviendrait le plus ? Le chapelet en or est souvent privilégié pour les cadeaux de communion ou de baptême. Par contre, le modèle en bois est plus robuste et plus souple. Il est aussi plus léger, parce qu’il est associé à la corde.

Souvent préférés pour les enfants, les chapelets en plastique peuvent avoir tendance à s’éroder avec le temps et perdre leur éclat avec l’usure. Dans certains cas, les modèles en plastique se cassent vite quand ils tombent par terre. Il existe aussi des modèles fabriqués uniquement avec une corde, les perles étant représentées par des nœuds. S’il est pratique, son apparente banalité peut limiter l’acte de dévotion avec maman Marie, sainte mère de Dieu.

Les chapelets ayant des perles en bois sont pratiques, durables et particulièrement accessibles. Connaissant l’effet que produit le bois au toucher, ils sont très agréables. Il suffit généralement de tirer sur le fil pour que les nœuds soient retirés et que les pertes s’écartent. C’est assez pratique. Quelques variantes sont aussi composées de bois et de métal.

Les modèles en olivier sont particulièrement appréciés, parce que l’olivier est très noble, plus onéreux et se distingue par son impressionnante durabilité. Imaginez un chapelet fabriqué avec un bois d’olivier qui a poussé à Jérusalem ou dont la variété est originaire de Jérusalem. Pas besoin d’aller en pèlerinage pour l’avoir.

Découvrez notre vaste collection de chapelets aux multiples variétés.

Quelle taille de perles ou de grains ?

Les chapelets se déclinent en deux grandes catégories. On distingue les modèles dotés de gros grains et ceux qui sont dotés de petits grains. Avec les petits grains, l’usage au quotidien est plus simple. Quand ils sont trop petits, on peut avoir du mal à reconnaître les grains au toucher.

On peut donc se tromper dans la récitation des Ave Maria. Avec de petits grains, on fait tellement attention qu’on a du mal à se concentrer sur la méditation des mystères. Les gros grains peuvent donc être préférables à un certain moment.

Les gros grains ont souvent un diamètre supérieur à égal à 1 cm. Ils ne peuvent souvent pas tenir dans une poche ou dans une petite sacoche. Par contre, quand on cherche un chapelet à porter à la ceinture, des grains de 1 cm peuvent être adaptés. Vous pouvez donc faire le choix entre des modèles à 4 mm, 6 mm, 8 mm et 1 cm.

Un chapelet prêt à utiliser ou en pièces détachées : que choisir ?

Si vous avez de bonnes aptitudes en bricolage et que vous avez un peu de temps, optez pour un chapelet en pièces détachées. Vous aurez le temps de vous distraire et ce serait bien satisfaisant de savoir que vous avez pu réaliser votre chapelet tout seul.

Par contre, si vous cherchez un chapelet catholique à offrir en cadeau, il ne faut pas se tromper. Le destinataire pourrait ne pas aimer avoir un travail supplémentaire à abattre avant de pouvoir utiliser son cadeau. En effet, monter un chapelet demande beaucoup de patience et de minutie.

Un chapelet décoratif ou un chapelet à utiliser au quotidien ?

Un chapelet peut avoir une fonction essentiellement décorative. D’ailleurs, il suffit que vous parcouriez les diverses offres sur le marché pour comprendre que certains modèles sont si élégants qu’on a envie de les contempler tout le temps.

Ce genre de modèles, en raison de leur potentiel décoratif, sont parfaits comme élément décoratif. Vous pouvez les utiliser en guise de bijoux comme en collier par exemple. Vous pouvez aussi le suspendre au rétroviseur de votre voiture. Il peut être accroché sur un mur dans votre bureau ou dans votre chambre à coucher. Mais si le critère décoratif ne fait pas partie de vos objectifs, vous apprécierez un chapelet durable et adapté pour la prière continuelle.

Comment prier efficacement avec un chapelet catholique ?

S’il est énigmatique pour certains, le chapelet catholique n’a pourtant pas de secret. Il fonctionne selon une méthodologie qui tient d’un jeu d’enfant. Cependant, il y a des règles à connaître et à appliquer pour prier.

Si vous vous contentez d’égrener le chapelet et de dire des prières sans vraiment connaître ce qui fait le cœur de la récitation et la richesse mystérieuse de cet objet que vous tenez, vous aurez vraiment perdu votre temps. Mais si vous recherchez des conseils pour mieux prier avec votre chapelet, nous allons vous aider.

Un chapelet est composé de deux principaux éléments : une croix et cinq séries de dix perles chacune. Pour ceux qui n’ont pas encore mémorisé les différentes prières, n’hésitez pas à les lire. La pièce maîtresse du chapelet, c’est la croix. Entre elle et la première série de dix perles, il y a cinq perles.

Au niveau de la croix, vous devez faire un signe de croix et dire le Crédo (Je crois en Dieu) qui est le symbole des apôtres. Au niveau des cinq perles, récitez un Pater (Notre Père) et trois Ave Maria (Je vous salue Marie) » et un Gloria Patri (Gloire au Père).

Ensuite, les cinq dizaines correspondent aux cinq mystères. Vous direz un « Notre Père », dix « Je vous salue Marie » et un « Gloire au Père », puis la prière de Fatima (Ô mon Jésus).

Le Ave Maria sera dit sur les grains formant la dizaine, tandis que sur le gros grain, vous direz le « Gloria » et la prière de Fatima. Avant chaque dizaine, dites le « Notre Père » sur ce même gros grain. Une fois que vous aurez fini la prière, vous ferez un signe de croix.

Comprendre les mystères du Rosaire

Si la récitation des prières en égrenant est la méthode, il faut aussi veiller à ce détail. La récitation du chapelet doit reposer sur la méditation et la contemplation des vingt mystères répartis en quatre groupes à savoir :

  • Les mystères joyeux : médités le lundi et le samedi, ils comprennent l’annonciation, de la visitation, la nativité, la présentation de l’Enfant Jésus au temple pour la circoncision et le recouvrement de l’Enfant Jésus au temple par ses parents ;
  • Les mystères lumineux : médités le jeudi, ils comprennent le baptême du christ dans la Jourdain, le miracle de Cana, l’annonce du Royaume, la Transfiguration et l’institution de l’Eucharistie ;
  • Les mystères douloureux : médités le mardi et le vendredi, ils comprennent l’agonie au jardin des Oliviers, la flagellation, le couronnement d’épines, le portement de la croix, la crucifixion et la mort de Jésus-Christ sur la croix ;
  • Les mystères glorieux : médités le mercredi et le dimanche, ils comprennent la résurrection, l’ascension, la Pentecôte, l’assomption et le couronnement de la vierge Marie, mère de Dieu.

Dès que vous achetez votre chapelet, assurez-vous de le faire bénir par un prêtre et faites en sorte de le garder toujours près de vous. Ensuite, profitez-en.


Soyez au courant